Conseils du Dr Soly BENSABAT

Médecin du stress à Paris Prévention

UN STRESS PLANETAIRE ET VIOLENT ! Entretenu et majoré par trop de drames, d’inconnues, d’incertitudes et d’absence de visibilité qui provoquent légitimement beaucoup d’angoisses et de peurs.
Nul n’est épargné et personne ne sait de quoi sera fait notre avenir. Ce qui nous rend plus anxieux et plus vulnérables.
DU JOUR AU LENDEMAIN, TOUT A BASCULE.
LE CHANGEMENT EST TROP BRUTAL ! Synonyme de grand stress et d’inquiétude.
Un stress dont on ne voit pas la fin.
ET POURTANT, il faut REBONDIR et RÉAGIR, pour ne pas sombrer dans le découragement, le défaitisme et la déprime.
NE BAISSEZ PAS LES BRAS ! C’est la pire des solutions.
L’inaction et la soumission entretiennent et majorent le stress et l’angoisse, une angoisse sourde qui vous paralyse.

Alors que l’action et la réaction neutralisent le stress et stimulent, au contraire, les hormones de l’éveil, l’adaptation et de l’acceptation.

DEVENEZ L’ACTEUR DE VOTRE SURVIE ET NON LA VICTIME SANS DEFENSE.

NE VOUS ENFERMEZ PAS DANS LA RUMINATION.

LE CERVEAU N’AIME NI LE FLOU NI LA DEMISSION.

REPRENEZ LE DESSUS ! ET FAITES FACE ; C’EST LA MEILLEURE SOLUTION.

FAITES LE POINT.

INFORMEZ-VOUS pour COMPRENDRE, ANALYSER, REINTERPRETER, NEUTRALISER la peur et le sens dramatique, RELATIVISER et PRENDRE PLUS DE RECUL.

C’est mentalement la meilleure façon de se protéger !

Sachez aussi qu’il y a heureusement des solutions en cours et des traitements qui vont vous faire sortir de ce piège ; les scientifiques s’en occupent très activement ; et le personnel médical et soignant est là, totalement dévoué pour vous malgré toutes les difficultés et le manque de moyens. BRAVO !

Dans l’attente, RESTEZ CHEZ VOUS, c’est votre premier médicament de survie et votre meilleure chance d’échapper à la contamination et à la fatalité.

LA SOLUTION EST PROCHE, il faut fermement y croire et ne voir que la moitié pleine de la bouteille !

PROTEGEZ-VOUS, OBSERVEZ TOUS LES GESTES BARRIERES et N’ECOUTEZ QUE LES BONS MESSAGES annonciateurs d’espoir et de porte de sortie prochaine ; attention à la litanie quotidienne et stressante des chiffres qui annoncent la catastrophe.

NE VIVEZ PAS LE CONFINEMENT COMME UNE CONTRAINTE, mais au contraire comme votre principal atout, la seule solution qui assure la survie.

Vous le vivrez beaucoup mieux parce que vous participez au combat de survie.

Mais avec un mental fort de gagneur comme le fait admirablement Bernard TAPIE.

GARDEZ VOTRE RYTHME DE VIE.

NE RESTEZ PAS AU LIT.

Douchez-vous, habillez-vous, maquillez-vous, …

  • Bougez
  • Restez actif

FAITES UNE MARCHE QUOTIDIENNE, une marche rapide pour évacuer le stress.

MOTIVEZ-VOUS ET « BOOSTEZ-VOUS »

PROFITEZ DE CE TEMPS LIBRE POUR L’OPTIMISER ; faire tout ce que vous n’avez jamais eu le temps de faire : lire, écrire, apprendre, écouter de la musique, bricoler, … Et vous rapprocher davantage de ceux que vous aimez et partager avec eux des moments d’affection et de complicité : jeux, peinture, petits concours, …

POSITIVEZ « le temps perdu » de confinement.

FAITES UNE PAUSE.

FAITES UN RETOUR SUR VOUS-MÊME, SUR LE SENS DE VOTRE VIE ET DE VOTRE MODE DE VIE souvent effréné et pas toujours réfléchi ; c’est un temps précieux de réflexion, de méditation et voire de bonnes décisions, qui vous fera beaucoup de bien.

Votre rapport à la vie, au temps, au travail, aux autres et à tout ce que vous avez toujours fait, sera certainement, demain, différent et plus positif.

C’est peut-être là, « le bénéfice » à tirer de cette épreuve inédite et vous en sortirez mentalement plus fort.

On remonte toujours plus haut quand on a eu si peur et quand on a touché le fond.

Votre vie aura demain plus de sens et deviendra plus précieuse, un véritable cadeau que vous n’avez toujours pas su apprécier.

ALORS PATIENCE !

Les rescapés de la Shoah nous l’ont rappelé dans leurs témoignages.

La lumière est au bout du tunnel, la soif et le bonheur de vivre également.

Et attention au stress sociétal dû au confinement, à la promiscuité et au face à face parfois conflictuel. Les « dégâts collatéraux », la nervosité et les désordres psychologiques ne sont pas négligeables. Pour ne pas tourner en rond, gardez contact avec le monde extérieur, vos amis et vos collègues et renforcez votre réseau de soutien.

Quant au stress économique et aux difficultés financières qui attendent tout un chacun, il est tout aussi important et non moins anxiogène. Il prend déjà le relais et touche beaucoup d’entre nous ; soyez philosophes et pensez d’abord à la vie ! C’EST VOTRE BIEN LE PLUS PRÉCIEUX !

Il y aura toujours demain une solution pour ce qui est matériel.

  • Protégez-vous
  • Relativisez
  • Prenez du recul
  • Positivez
  • Ne vous enfermez pas dans la rumination et la peur
  • Lâchez prise
  • Méditez
  • Rêvez
  • Projetez-vous dans un futur plus heureux
  • Faites-vous plaisir
  • Riez, blaguez !
  • Relaxez-vous, faites du yoga, de la méditation, …
  • Chantez, dansez, et si besoin criez, cognez sur un punching-ball pour évacuer les émotions réprimées
  • Plus de chocolat, c’est bon pour le moral !